Suppression de trois obstacles en rivières

La restauration de la libre circulation de la faune et des sédiments (aussi appelée continuité écologique) se poursuit.

Deux obstacles ont été supprimés sur le Gand sur la commune de Neaux en septembre 2012. Les travaux ont été encadrés par le technicien de rivières Jean-Charles DREVET et réalisés par les entreprises Richard TP et RMTP.

Ces deux opérations sur le Gand ont coûté 8 900 € HT au SYRRTA. Elles sont financées à 50% par l'Agence de l'Eau Loire Bretagne, 20% par la Région Rhône-Alpes et 10% par le Conseil Général de la Loire.

 

Ces ouvrages qui ont perdu leurs usages bloquaient le transit des poissons, des sédiments et provoquaient des désordres hydrauliques (accentuation de débordements à l'amont, érosion de berges).

 

Sur les sites des seuils effacés, la rivière a désormais retrouvé un cours plus naturel, les poissons peuvent à nouveau circuler librement et les berges vont retrouver une végétation adaptée.

 

 2-12 012

site avant travaux, seuil constituant un obstacle, février 2012

 

seuil aprs travaux

site en fin de chantier, après la suppression du seuil, septembre 2012

 

Un troisième seuil a été aménagé sur le Trambouzan sur la commune de Perreux. Celui-ci n'a pas été entièrement détruit car les conditions d'accès rendaient les travaux délicats. Les interventions se sont réalisées manuellement par l'entreprise Olivier Bartassot et ont permis de retrouver une libre circulation des sédiments et de la faune.

Cette opération sur le Trambouzan a coûté 3 600 € HT au SYRRTA, financée à 50% par l'Agence de l'Eau Loire Bretagne, 20% par la Région Rhône-Alpes et 10% par le Conseil Général de la Loire.