| Imprimer

Améliorer la qualité de l’eau


Quelle est la qualité de l’eau de nos rivières ?

La qualité de l’eau s’est nettement améliorée au cours de ces dernières années notamment avec la mise en service de la station d’épuration intercommunale du pays d’Amplepuis Thizy collectant les effluents de la vallée de la Trambouze et du Reins. La pollution industrielle, principale source de pollution depuis des dizaines d’années est de mieux en mieux traitée. Les dernières analyses de la Trambouze mettent en évidence une nette amélioration (passage d’une qualité mauvaise à bonne).


Cependant, une qualité d’eau moyenne persiste sur le Rhins en aval, la Trambouze amont, le Rhodon en aval de Montagny et l’Ecoron. Le Gand est de qualité médiocre avec un net infléchissement pour les matières organiques, azotées et phosphorées. Ces dégradations sont la conséquence d’apports diffus d’origine agricole et domestique (assainissement individuel, réseaux de collecte dégradés, rejets directs,…).

Ainsi, malgré les nombreux efforts réalisés depuis le premier contrat de rivières, la pollution domestique est encore une problématique dominante pour la qualité des eaux du bassin. En effet, l’ancienneté des systèmes d’assainissement pose aujourd’hui plusieurs problèmes : réseaux de collecte dégradés, systèmes d’épuration sous-dimensionnés... Des rejets directs sont encore trop nombreux sur le bassin.
Insérer photo :  Rejet direct au Rhins


L’agriculture du bassin est majoritairement extensive et tournée vers l’élevage. Cette activité est malgré cela à l’origine d’une pollution diffuse (azote, phosphore et phytosanitaires) non négligeable sur le bassin.  Même si elle reste dans des proportions raisonnables, les pollutions d’origine agricole participent à la dégradation de la qualité des eaux et à l’eutrophisation de certains secteurs.
De plus, on détecte dans nos rivières des produits phytosanitaires (herbicides notamment) aussi dans les zones non agricoles dus aux utilisations par les communes et les particuliers.

 

 

 Rejet direct au Rhins

 


Quelles actions dans le cadre du Contrat de rivières pour améliorer la qualité ?

Pour améliorer l’assainissement collectif :
-    Création ou remplacement d’ouvrages d’épuration
-    Transfert d’effluents vers la station intercommunale d’Amplepuis-Thizy
-    Amélioration des réseaux et des capacités de traitement

Pour améliorer l’assainissement non collectif :
-    Diagnostics des installations à proximité des cours d’eau et réhabilitation des points noirs

Pour limiter les pollutions d’origine industrielle :
-    Incitation à la signature de conventions de rejets

Pour limiter les pollutions d’origine agricole :
-    Mise en place d’une animation agricole sur le bassin pour partager un constat, cibler les mauvaises pratiques et bâtir un programme d’actions avec le monde agricole

Pour réduire les phytosanitaires d’origine non agricole :
-    Élaboration et mise en œuvre de plans de désherbage communaux

 

 


Station d'épuration intercommunale d'Amplepuis Thizy

 

Retrait de résineux en bordure du Reins

Le premier chantier de suppression d’une bande de résineux le long du Reins a été réalisé en septembre 2016 sur les communes de Thel et Ranchal. Du fait de leur système racinaire non adapté, les résineux déstabilisent les berges accentuent donc leur érosion. La terre et le sable issue de cette érosion viennent alors colmater le lit du cours d’eau ce qui dégrade voire détruit les habitats des poissons et écrevisses.

     

 

  fiche reflexe recto1    libellule janv2018 couv