| Imprimer

Gestion quantitative

 

Les bassins versants Rhins Rhodon Trambouzan se caractérisent par de faibles débits d’étiage, en grande partie d’origine naturelle, plus ou moins accentuées par différents usages.


Plusieurs types de pression diminuent les débits des cours d’eau :
-    les prélèvements industriels ;
-    les retenues et plans d’eau qu’ils soient pour l’alimentation en eau potable, la pêche, les loisirs, l’abreuvement du bétail ou l’irrigation ;
-    la suppression des zones humides qui ont la capacité de  restituer de l’eau en période sèche.


L’objectif du Contrat de rivières est de sensibiliser à l’impact des usages sur les débits des cours d’eau en période d’étiage et de viser une gestion quantitative raisonnée permettant de maintenir les usages et des conditions de vie satisfaisante pour la vie aquatique .


Il est prévu la sensibilisation des industriels, la mise en place d’une vigilance accrue sur les faibles débits, d’étudier l’impact hydrologique des retenues collinaires et d’affiner la connaissance sur le rôle des zones humides.


Le barrage d’Echansieux va s’équiper d’un dispositif de restitution d’un débit minimum à l’aval afin de rendre au Gantet suffisamment d’eau pour permettre son bon fonctionnement.

 


 

Zones humides

Sécheresse : Poursuite et renforcement des restrictions des usages de l’eau

Le déficit pluviométrique et les températures supérieures aux normales enregistrés depuis plusieurs mois prolongent l’étiage sévère et durable des cours d’eau de cet été. Les débits des différentes rivières de notre territoire sont faibles voire très faibles. Les usages de l'eau sont donc restreints par deux arrêtés départementaux.  

     

 

  fiche reflexe recto1    libellule janv2018 couv