| Imprimer

Inondations

 

Quel est le risque inondation sur le bassin versant du Rhins ?


Compte tenu de son caractère rural, le bassin versant du Rhins présente un risque inondation essentiellement localisé sur les principales agglomérations. En dehors de ces secteurs, les zones inondables recouvrent principalement des prairies permanentes où la vulnérabilité est faible voire nulle. De façon ponctuelles, des habitations ou entreprises isolées situées en lit majeur présentent un risque pour les riverains.


La Trambouze présente le risque inondation le plus fort au vu du nombre important de sites industriels en lit majeur (Cours la Ville, Bourg de Thizy). Sur le Rhins, plusieurs secteurs sont sensibles sur St Vincent de Reins, Cublize, St Victor sur Rhins, Régny, St Vincent de Boisset, Perreux et le Coteau.


Les perturbations sur la morphologie des cours d’eau ne sont pas sans conséquence sur les écoulements. La destruction des zones d’expansion des crues par les remblais, l’édification de digues, le resserrement des cours d’eau favorisent l’apparition de crues plus violentes du fait de l’accélération et la concentration des écoulements.

 


Quelle réponse souhaite apporter le programme du Contrat de rivières ?


Le SYRRTA souhaite améliorer la situation en temps de crues grâce à la restauration morphologique de la rivière et des zones d’expansion de crues. Dans les secteurs inondables, le SYRRTA va accompagner les propriétaires dans la réalisation de diagnostics de vulnérabilité de leurs bâtiments afin de s’adapter aux inondations et ainsi diminuer les éventuels dégâts.
En parallèle, le SYRRTA souhaite faire vivre la mémoire des crues avec l’implantation de repères de crues en plusieurs points du bassin.

 

 

Comment se préparer aux inondations ?


Plus de la moitié des communes du bassin versant ont au moins un bâtiment situé en zone inondable. Chacun, chez soi, peut mettre en oeuvre des mesures permettant de rendre les conséquences des inondations moins dommageables. Il est nécessaire de coupler les actions menées par le SYRRTA avec  des démarches à l’échelle individuelle, pour une gestion efficace en cas d’évènement.


La réduction de la vulnérabilité de l’habitat aux inondations est envisageable par la réalisation de certaines mesures simples, permettant de le rendre moins sensible à la présence de l’eau. Mais elle passe également par une bonne préparation au sein du foyer. Le Plan Familial de Mise en Sûreté (PFMS) est un outil mis à la disposition des habitants exposés à un risque naturel ou technologique qui constitue pour chaque famille, la meilleure réponse face à la gravité d’une inondation en attendant les secours. Ce document permet de renforcer la capacité à surmonter des situations difficiles en les aidant à se préparer. Le citoyen doit réfléchir sur certains points avant d’être en situation d’alerte.


Le guide « je me protège en famille » vous aide à organiser votre autonomie durant les différentes phases critiques. Téléchargez le ici.

 

Que faire en cas d'inondation ?

 

La fiche "Réflexes en cas d'inondation" reprend des conseils pour se préparer à une inondation, pour se mettre en alerte juste avant et réagir lors de l'inondation. Vous pouvez la télécharger ici.

 

 

Pour plus d'informations sur les inondations, cliquez ici.

Pose d'un panneau d'information - Zone humide de la Goutte Noire

  La tourbière de la Goutte Noire est une zone humide de tête de bassin versant qui joue un rôle crucial, notamment sur la régulation des débits. Il s'agit d'une véritable éponge limitant les périodes de sécheresse et les crues. De plus, ces milieux remarquables comme les bombements à sphaignes, les mégaphorbiaies tourbeuses aux nombreuses mares, sont des habitats très intéressants pour la faune et notamment pour les amphibiens.   Dans les années 1970, la zone humide de la Goutte Noire a été transformée en parcelle de bois de résineux, dans un objectif de production sylvicole. Peu adaptées, ces plantations menaçaient le site : les arbres utilisaient énormément l’eau présente, leurs aiguilles modifiaient la composition du sol, leur ombrage faisait disparaître de nombreuses espèces ayant besoin de lumière… Conscients de la grande valeur patrimoniale et écologique de la zone humide, le SYRRTA (Syndicat mixte Rhins Rhodon Trambouzan et Affluents) et le CEN Rhône-Alpes (Conservatoire d’Espaces Naturels) se sont donc associés pour définir les actions à réaliser en concertation avec les propriétaires de la parcelle. A l’automne 2015, les résineux ont été abattus puis évacués depuis le chemin, à l’aide d’un tracteur équipé d’un treuil forestier (afin de ne pas risquer d’endommager le sol avec des engins lourds). Ces travaux ont été réalisés par un groupement de deux entreprises locales.   En septembre 2016, un panneau d'information présentant les travaux de restauration réalisés et l'intérêt de cette zone a été installé par les agents d'une Brigade Rivière sur le site.     Pour découvrir le panneau, cliquez ici  

     

 

  fiche reflexe recto1    libellule janv2018 couv